27 Bd Pierre de Coubertin, 10440 La Rivière de Corps
0651842775
contact@hemiparesie.org

Les démarches administratives

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux

Vous avez un doute sur l’état de votre enfant ?

70% des parents rapportent que leurs inquiétudes  par rapport à la santé de leur enfant n’ont pas été prises en compte par leur médecins généralistes ou pédiatres.

 

Il faut savoir que l’hémiparésie fait l’objet d’une formation assez courte dans leur long cursus universitaire. Ce handicap n’étant pas très répandu, il est fréquent que les médecins ne le diagnostiquent pas toute de suite.

 

En cas de doute, votre médecin peut demander conseil au Centre National de l’AVC de l’enfant à Saint-Etienne : http://www.cnravcenfant.fr/index.html

Ce centre est exclusivement réservé aux médecins.

 

 Attention, nous rappelons que  l’hémiparésie n’est pas seulement dû à un AVC.

Votre médecin pourra alors vous prescrire un scanner ou une IRM .

Vous venez d’avoir le diagnostique ?

1-  Contactez votre médecin qui demandera une prise en charge à 100% auprès de la sécurité sociale.

2- Contactez votre MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) afin d’obtenir un dossier de reconnaissance du handicap de votre enfant.

Liste des MDPH : https://annuaire.action-sociale.org/MDPH/Annuaire.html

 

3- Mettre en place la rééducation :kiné en priorité.

ci -joint la liste des kinés pédiatriques libéraux en France : https://docs.google.com/spreadsheets/u/0/d/1SyhCjgySAlaW_geSvyuNjiUsW-Jh7p-zs1zcOtKiHOY/htmlview  

Celle liste a été créée par les kinés eux-mêmes.

 (voir la rééducation : le choix entre libéraux et les institutions)

 

4- Prendre rendez-vous avec un neuropédiatre et /ou médecin de rééducation fonctionnelle

Les différents practiciens et leur spécialité :

Les aides

AEEH : Allocation de l’enfant handicapé

L’AEEH est une prestation familiale mensuelle destinée à compenser les frais d’éducation et de soins apportés à l’enfant handicapé.

Elle est composée d’une allocation de base d’un montant 132,61 €(montant en vigueur depuis le 1er avril 2020).  à laquelle peut s’ajouter un complément.

Le complément est attribué en tenant compte de l’ensemble des besoins qu’il s’agisse d’aide humaine ou de frais liés au handicap. Il existe 6 compléments.

Plus d’informations : https://handicap.gouv.fr/les-aides-et-les-prestations/prestations/article/allocation-d-education-de-l-enfant-handicape-aeeh#:~:text=Le%20montant%20de%20l’AEEH,le%201er%20avril%202020).&text=Le%20montant%20du%20compl%C3%A9ment%20d%C3%A9pend,le%201er%20avril%202020)

La PCH : Prestation de Compensation de l’Handicap :

La PCH est une prestation affectée et destinée à aider et financer les dépenses du fait lié à la compensation du handicap

Cette composante de la prestation peut couvrir le coût d’une aide :
 nécessaire pour accomplir les actes essentiels de la vie comme l’entretien personnel de la personne (par exemple, la toilette, l’habillage, l’alimentation), ses déplacements dans le logement ou à l’extérieur pour accomplir les démarches liées au handicap, sa participation à la vie sociale (aides nécessaires pour accéder aux loisirs, à la vie associative, etc.) ;
 qui opère une surveillance régulière afin d’éviter que la personne handicapée ne s’expose à un danger menaçant son intégrité ou sa sécurité ; le besoin doit être durable et survenir fréquemment ;
 rendue nécessaire pour l’exercice d’une activité professionnelle (mais pas pour l’accomplissement des actes essentiels sur le lieu de travail), d’une fonction élective.

Plus d’infos : https://handicap.gouv.fr/les-aides-et-les-prestations/prestations/article/prestation-de-compensation-du-handicap-pch

Allocation journalière de présence parentale

L’AJPP :

L’allocation journalière de présence parentale (AJPP) est attribuée aux parents ou à toute personne qui assume la charge d’un enfant âgé de moins de 20 ans atteint d’une maladie, d’un handicap ou victime d’un accident d’une particulière gravité rendant indispensable une présence soutenue et des soins contraignants. L’allocataire perçoit, pour chaque jour de congé, une allocation journalière. 

 

L’AJPP peut vous être versée par période comprise entre six mois et un an renouvelable, dans la limite de trois ans.

Au cours de cette période de trois ans :

– vous pouvez bénéficier de 310 allocations journalières maximum pour une même pathologie ;

– en cas de nouvelle pathologie, vos droits peuvent être renouvelés avant la limite des trois ans, si vous en faites la demande.

Au-delà de la période de trois ans, le droit à l’Ajpp peut être ouvert de nouveau pour 310 jours au titre de la même pathologie, en cas de rechute ou de récidive, ou lorsque des soins contraignants et votre présence soutenue sont toujours nécessaires.

 

Montant (du 1er avril 2020 au 31 mars 2021)

Le montant de l’allocation journalière de présence parentale, par jour, est de 43,83 euros pour un couple et 52,08 euros pour une personne seule

 

Plus d’infos : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15132